IMG-LOGO
Accueil Article Mandji : Un élève de 4e retrouvé pendu dans un campement
Société

Mandji : Un élève de 4e retrouvé pendu dans un campement

IMG Le corps sans vie retrouvé suspendu à une corde.

La ville de Mandji est à nouveau en deuil. Moïse Bibalou Malaga, élève inscrit en classe de 4e au lycée de Mandji, chef-lieu du département de Ndolou, a perdu la vie dans des conditions atroces. il a été retrouvé pendu, dans un campement, situé proche de cette petite ville pétrolière. Mais les conditions dans lesquelles le corps a été retrouvé suscitent une vive polémique.

 

Moïse Bibalou Malaga faisait face à de ennuies de santé depuis quelques temps. Transporté chez un pasteur de la localité pour trouver guérison, la situation du jeune homme se serait davantage dégradée au point quil aurait perdu son équilibre mental. Une situation qui avait poussé les proches du défunt à le neutraliser et le ligoter pour éviter toute situation irréparable au cas où on le laissait libre. « Nous l'avons vu tout dernièrement en train se chamailler avec ses parents. Au cours de cette dispute, il accusait le pasteur de lui avoir fait boir une potion qui aurait aggravé son état de santé. Quelques jours plus tard,  il a commencé à déambuler dans la ville à la surprise générale des populations et de ses amis que nous sommes. C'est triste, on ne sait vraiment pas ce qui lui ai subitement arrivé », a indiqué un jeune de la localité.

 

 

Une autre source indique : « Moïse Bibalou Malaga était devenu mentalement instable, il y a deux jours, il était poursuivi par les membres de sa famille et un pasteur. D'après lui-même, il disait que s'il meurt c'est le pasteur car ce dernier lui aurait fait boire une substance provenant d'une petite bouteille et depuis cette consommation, il ne se sentait plus bien cette scène s'était produite  en plein carrefour aux environs de 20h. Le même jour, il avait été aperçu en train de courir nu dans la rue sûrement qu'il s'était échappé de l'endroit où il avait été attaché par ses parents. Aujourd'hui, après ses crises de colère, il serait parti au campement qui est situé à la rivière douengui toujours dans la commune de Mandji la fin est cette vision d' horreur. »

 

Le jour du décès

 

Ce jour là, pris de colère, Moïse Bibalou Malaga aurait décidé de se rendre au campement situé à quelques kilomètres de Mandji,  mais quelques heures plus tard, il sera retrouvé pendu.  Un bout de la corde était nouée au cou et l’autre   solidement attaché à l’une des traverses de la cabane. Les pieds au sol et les genoux à moitié pliés, en plus du fait que les vêtements étaient imbibés de poussière. Une situation qui laisse croire que Moïse Bibalou Malaga aurait été victime d'un crime  que les meurtriers auraient maquillé cela en pendaison.

 

L'enquête ouverte par les autorités de Mandji et de Mouila devrait parvenir à lever le voile sur cette affaire.

Partagez:

0 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires