IMG-LOGO
Accueil Article Paiement de la dette intérieure et financement des infrastructures routières : Oligui Nguema obtient d’Ecobank un prêt de 158 milliards 500 millions de Fcfa
Economie

Paiement de la dette intérieure et financement des infrastructures routières : Oligui Nguema obtient d’Ecobank un prêt de 158 milliards 500 millions de Fcfa

IMG Le président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguema lors de la cérémonie de prestation de serment.

Plusieurs d’entre elles étaient sur le point de mettre la clé sous le paillasson. L’ancien régime étant incapable de solder sa dette intérieure auprès des entreprises locales, ces dernières ne disposaient plus des liquidités nécessaires pour faire face à leurs obligations.  C’est sera désormais un lointain souvenir. Le président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguema vient de négocier et d’obtenir un prêt de 158 milliards 500 millions de Fcfa auprès d’Ecobank.

 

Ce prêt, indiquent nos confrères de Digital News, servira dans l’immédiat à régler la dette de l’Etat auprès des entreprises, d’équiper les subdivisions des Travaux Publics et de financer les travaux sur  plusieurs axes routiers. Il s’agit notamment ;

 

- De la Conception et la réalisation des travaux d’aménagement en béton bitumineux de la route OYEM-ASSOK MEDZENG (36km) ;

 

- De la Conception et la réalisation des travaux d’aménagement en béton bitumineux de la route« SIBANG-BAMBOUCHINE (17km) y compris de la bretelle de l’école publique » ;

 

-De la Conception et la réalisation des travaux d’aménagement en béton armé de la route « Petit marché BEL AIR DIBA DIBA-lycée public BEL AIR (3km) ;

 

- De la Conception et la réalisation des travaux d’aménagement en béton bitumineux de la bretelle «Stade de l’Amitié à ANGONDJE. CARREFOUR MVANAYONG CARREFOUR ALIDOU-ENTREE CITE DE LA GR (1,865km) » ;

 

- De la Conception et réalisation des travaux d’aménagement en béton bitumineux de la bretelle CARREFOUR ALIDOU.CARREFOUR CHANTAL (870ml)  ;

 

- De la Conception et la réalisation des travaux d’aménagement en béton armé de «Voie de dégradation MONTAGNE SAINTE-CAMP DE POLICE (200ml) » ;

 

- De la Conception et realisation des travaux d’aménagement en béton armé de la route «BIKELE-BIZANGO (4km)» ;

 

- De la Conception et la réalisation des travaux d’aménagement en béton armé de la route

« Accès DEBARCADERE BAMBOUCHINE (1,500km)» ;

 

- De la Conception et réalisation des travaux d’aménagement en béton armé de la route «CAP CARAVANE-CHATEAU jusqu’à AGONDJE VILLAGE (10, 200km)  ;

 

 

D’après Digital News, le président   Oligui Nguema a donné des instructions pour que les fonds levés soient placés au Trésor public et non plus dans le club de Libreville comme c’était le cas avant avec pour incidence une double décote.

Oligui Nguema a, en outre,  ordonné que les entreprises endettées auprès des organismes sociaux ( CNSS, Cnamgs) et même des services de  douanes s’acquittent de leurs cottisations.  A défaut, des prélèvements seront effectués  automatiquement à la source.

 

 

 

 

 

 

 

Partagez:

24 Commentaires

Le Gabonais Normal - Nov 27, 15:10

Bravo mais pensez aussi aux voiries de la communauté de Ntoum

Mouyapou - Nov 27, 20:46

Nous espérons que les vaccinations et les revenus mensuels des retraites vont figures en bonne place

JPC - Nov 27, 21:34

Pour les retraites bien sûr c'est important. Pour les vaccinations surtout pas! N'injectez pas de poison s'il vous plaît surtout lorsque vous avez tous les traitements en Afrique. Aucun besoin de ces poisons vaccins qui in fine vous tueront.

Samuel F. Bissielou - Nov 27, 22:09

N'oubliez pas la route PEGNOUNDOU ‐ TCHIBANGA - MAYUMBA et la route NIALI - MABANDA - BANDA MAMBA dans la province de la Nyanga.

Oss - Nov 28, 08:08

Oui, le MOÏSE de la nation gabonaise. Nous savons que cet homme est le commencement du véritable développement de notre nation. Laissons le Seigneur continuer à l'inspirer à traverser nos prières...

Owono Mbeng - Nov 28, 08:37

Svp, pensez à la bretelle Petit marche de Bel air et pont Français. Nous aussi sommes avons besoin de faciliter nos déplacements et urgences.

Petit Cactus de Sibang - Nov 28, 08:42

Merci de bien relire les textes avant de les publier. 800ml de route ou 200ml ça ne se comprend pas.

Germain - Nov 28, 12:47

Et l'entrée de la salle des fêtes les colonnades, route kota; Le tronçon ovan Makokou ?

BAKER3 - Nov 28, 13:19

Bravo ???????? Il y a beaucoup à faire

BAKER3 - Nov 28, 13:19

Bravo ???????? Il y a beaucoup à faire

Nguema edou - Nov 28, 13:52

N'oublions pas la catastrophe qui se trouve entre la nationale Ndjolé - Bifoun qui perdure.

Nguema edou - Nov 28, 13:52

N'oublions pas la catastrophe qui se trouve entre la nationale Ndjolé - Bifoun qui perdure.

Je viens parler ici du tronçon carrefour omboué, ndougou mandji ndolou,yombi ,où en sommes nous?

Merphy Essono - Nov 28, 23:19

Bravo au Gouvernement de la transition. C'est ce genre d'actes, d'habitudes qui feront en sorte que le Gabon notre pays soit deviennent un pays émergents comme le Sénégal, la Côte d'ivoire, le Nigeria etc. Nous sommes sur une bonne avancée...

Edzang ndong - Nov 29, 08:16

Brova au CTRI pour cet acharnement dans un objectif bien établie mis en place pour le bien etre des populations de libreville et ceux de l'interieur. Laissons le temps au gouvernement en place pour effectivement mettre en oeuvre les missions definies par le CTRI encors bravo

Edzang Ndong - Nov 29, 08:40

Surtout penser aux jeunes gabonais qui courent aprés un emploi stable et sur. Jetter aussi un ragard sur le traitement des employés de sectuer privé car nous avons un pole trés important, constitué des employeurs qui usent de leurs pouvoires de chef pour influencer et licencier de jeunes gabonais sans aucun dédommagements. Suivre le dossier des recrutement de la fonction publique pour plus clarté, d'équité et de permettre au plus grand nombre d'y acceder librement. Les gabonais (es) vivient aujord'hui avec plein d'espoir qu'un jour tout peut changer positivement en leur faveur. Le cauchemare étant loin, trés loin derriere, nous remercions encors le CTRI pour ce nouveau souffle de vie.

S'il vous plaît à Glass dans le 4e arrondissement de Libreville, il y a 2 bretelles( à peine 300 m chacune) ignorées par l'ancien régime parce que 2 fils du village étaient candidats aux présidentielles de 2009...voies menant toutes au bord de mer. 1- Topaz station... vers l'ancienne ANNINF... Marcel Ntchoréré; 2- Ancienne gaboprix/Cnamgs(recouvrement) route menant au centre socioculturel Concorde du nom de notre fameux hymne. Mehdi TEALE et moi candidat aux législatives de 2011.

Merci monsieur le Président de la Transition, Chef de l'État, Ministre de la défense nationale et de la sécurité; Chef Suprême des Armées et de la Magistrature Suprême.

Nous avons aussi besoin des travaux sur la route secondaire Malaba- belle Colline, environ 1, 2 km

MINANGA Herman - Nov 29, 12:12

Il faut aussi penser à mettre en place une commission de contrôle des travaux afin d'avoir un œil sur tous ce qui se fait, cela pourra nous éviter la gabegie financière que nous avons enregistré dans le pays. La route économique et la route Koulamoutou- Pana- DIENGA - Bakoumba est aussi à bitumé.

Doumou Olivier - Nov 29, 18:41

Svp ne pas oublier la route de mapindi a koula moutou allant de Mibaka de passer bagnati jusqu.a milongui et divindé dans le canton Lolo Wagna

Essone obiang patrice - Nov 29, 21:28

Toutes nos félicitations, au CTRI sens oublié nzenyong village et ses bretelles

Félicitations monsieur le président de la transition chef de l'état continuer dans cette même voit le peuple gabonais tous nos ancêtres et tous les ethnies du Gabon vous protège,vous avez notre soutien indéfectible le drapeau du Gabon est avec vous c'est enfin notre essor vers la félicité

Félicitations monsieur le président de la transition chef de l'état continuer dans cette même voit le peuple gabonais tous nos ancêtres et tous les ethnies du Gabon vous protège,vous avez notre soutien indéfectible le drapeau du Gabon est avec vous c'est enfin notre essor vers la félicité


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires