IMG-LOGO
Accueil Article Intoxication de porcs par Foberd Gabon : le Ministre de la Santé diligente une enquête
Investigation

Intoxication de porcs par Foberd Gabon : le Ministre de la Santé diligente une enquête

IMG Les équipes d'hygiène publique sur le terrain pour des contrôles.

Dans une correspondance adressée au Ministre de la Santé, il y a quelques semaines, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises et industries (CGPMEI) avait attiré l'attention sur les conséquences directes de l'intoxication des porcs par les aliments produits au sein du complexe agro-industriel de la société Foberd Gabon en juillet 2022. Le complexe agro-industriel de la société Foberd Gabon, jusqu'ici présenté comme une industrie innovante pour répondre aux besoins en production des aliments de bétail, de vin, de farine de blé et bien d'autres produits finis, aurait livré à la consommation de nombreux élevages de porcs installés dans le Gabon, des aliments avariés.

 

C'est dès le 18 juillet 2022 qu'est survenu ce drame alimentaire révélé au grand jour par un fermier-éleveur gabonais du nom d’Abaga Biteghe. Ce fermier-éleveur a perdu dans cette affaire plus d'un millier de bêtes. C'est seulement un an après le drame que de nombreuses langues et des soupçons ont commencé à pointer du doigt les aliments de Foberd Gabon. Il faut dire qu'à cette époque (juillet et août 2022), chaque fermier-éleveur, évoluant en vase clos, a vécu ce drame en silence. Aucune communication n'existant entre eux, il n'était donc pas possible de faire des comparaisons et des rapprochements entre la mortalité animalière et les aliments livrés par Foberd. Seul le fermier-éleveur Abaga Biteghe avait alors réussi à amener les autorités du ministère en charge de l'Elevage à se pencher sur son problème et à diligenter une enquête médicale pour lier les mortalités aux aliments livrés par Foberd Gabon.

 

Les différentes analyses faites sur les aliments livrés par Foberd Gabon avaient conclu à la présence de la salmonelle dans lesdits aliments. La salmonelle est une bactérie à l'origine des gastro-entérites et des fièvres typhoïdes. « Selon les étiquettes collées sur mes sacs d'aliments, ils avaient été produits en juin 2021 et vendus aux éleveurs en juillet 2022, alors que la période de validité pour la consommation desdits aliments est de 60 jours », explique Abaga Biteghe.

 

« La salmonelle est la principale cause des gastro-entérites et de la fièvre typhoïde. Elle demeure, en Europe, la principale cause de décès dus à l'intoxication alimentaire. Le Gabon, depuis quelques années, est, soudain, devenu un foyer de la fièvre typhoïde. Cette situation résulte de la transmission sur l'homme de cette bactérie par les aliments impropres qui se retrouvent dans les assiettes de nombreux ménages », souligne un spécialiste au sein du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage.

 

Constatant les nombreux décès dans leurs fermes d'élevage, de nombreux éleveurs avaient décidé d'abattre les bêtes chancelantes pour les vendre à bas prix aux populations et aux spécialistes des grillades de porcs dans les quartiers chauds du Grand Libreville. Les témoignages font état des camions entiers remplis de viande de porc qui était livrée aux spécialistes de grillades de porc qui accouraient de partout pour s'offrir cette viande bon marché.

 

Inquiet et scandalisé par les informations mises à sa disposition tout en voulant comprendre le niveau de responsabilité de chaque acteur dans ce qui pourrait être considéré comme un empoisonnement volontaire des populations, le Ministre de la Santé, Adrien Mougougou, a instruit les experts du service d'hygiène publique et de l'assainissement à mener une enquête. C'est donc qu'une équipe composée d'experts de cette institution s'est déployée, cette semaine, au sein de Foberd Gabon et dans les différentes fermes d'élevage ayant enregistré des décès de bêtes en 2022. Ce, afin de collecter le maximum d'informations utiles à leurs investigations et susceptibles de conduire à l’inculpation de la société Foberd.

 

(Affaire à suivre…)

 

Partagez:

7 Commentaires


Postez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires